l_homme_qui_voulait_vivre_sa_vie_l_affiche_10221453uxkco_1933

Réalisé par Eric Lartigau
Avec Romain Duris, Marina Foïs, Catherine Deneuve, Nils Arestrup...

Long-métrage français. Genre : Thriller, Drame
Durée : 01h55min Année de production : 2009
Distributeur : EuropaCorp Distribution

Paul est un homme qui a réussit au prix de nombreux sacrifices: sa passion, sa liberté, son mariage. Il vit avec ce sentiment constant d'être passé à côté de lui-même et doit affronter les rancœurs de sa femme, qui n'arrive pas à percer dans l'écriture. Un jour tout bascule, il s'empare de la vie d'un autre et ce faisant, se rapproche de la vie qu'il n'a pas eu...

La critique de R@el

Le nouveau film de Lartigau (Prête moi ta main) est un film à suspens totalement maîtrisé, adapté d'un roman de Douglas Kennedy. La première partie, qui traite du quotidien de Paul (Romain Duris) est affreusement étouffante. On s'identifie à cet homme croulant sous le poids des responsabilités qu'il a obtenu en adoptant une vie dont il ne voulait pas. Sa relation avec sa femme (Marina Fois que j'ai aimé détester) est une torture et on sent que seul ses enfants lui permettent de tenir. Et puis tout va s'écrouler, et il va devoir fuir et adopter l'identité d'un autre, un photographe. C'est ainsi qu'on bascule dans une autre ambiance, toute aussi étouffante. Duris qui jusque là faisait bonne impression se métamorphose et devient un homme replié sur lui-même, coupé en deux par cette liberté soudainement retrouvée, l'opportunité de faire ce qui lui plait, et le remord, l'angoisse et la peine qu'implique l'éloignement avec sa famille.

J'ai été happé par ce film. Déjà parce que l'histoire fait écho à des éléments tout à fait personnels, je pense que beaucoup de gens se retrouveront dans le personnage de Paul, et cela y fait beaucoup. Ensuite parce que la tension est constante, Paul est tourmenté, il passe d'un étouffement à l'autre et réalise tout au long du film ce que représente le prix de son acte.
Enfin, le film est beau. Les images sont travaillées et les environnements sublimes.

Voici donc une bonne surprise, un film que je n'attendais pas, un film qui m'a touché, un film que je recommande.

19501352

La critique de Zofia

Il y a quelques mois quand j'ai su que l'adaptation du roman que je préfère de Douglas Kennedy allait être adapté avec Romain Duris dans le rôle principal, j'ai comme qui dirait poussé un cri de joie !
Cette histoire d'homme secrètement envahi par une passion qu'il n'a jamais osé assouvir, poussé dans une vie qu'il ne supporte plus malgré la réussite qu'elle lui apporte est extrêmement forte et touchante car tout un chacun peut s'y reconnaitre. Lui c'est la photographie mais peut-être que pour vous c'est autre chose...
Quand on voit Romain Duris, des étoiles pleins les yeux et de l'envie dans la voix dire qu'il a acheté le tout dernier reflex numérique, pour finalement se rendre compte quelques minutes plus tard qu'il est emballé au fond d'une cave dont il ne sortira jamais pourrait être le vrai symbole de la première partie du film. Comme le dit Rael terriblement oppressante par ce qu'elle nous fait prendre conscience.

Puis tout est bouleversé. Et pour obtenir certaines choses, Paul doit faire des sacrifices.Romain Duris incarne à merveille cette dualité de l'être humain, bien propre sur lui & riche, puis fugitif & tourmenté.
C'est une bonne adaptation du bouquin de Douglas Kennedy, qui prend à la fois des libertés tout en gardant les principaux éléments qui en fait sa force. La pression est peut-être un poil plus exacerbé dans le livre où l'angoisse d'être découvert a plus le temps d'être détaillé.
Les paysages des pays de l'Est que l'on découvre avec Paul sont tout simplement sublimes et sublimés. Les lumières, le temps qu'il y fait, la photo du gymnaste sur une barre face à un lac et des montages est si magnifique.

J'ai tout aimé dans ce film, les acteurs, les plans, l'atmosphère, les lieux, vraiment. C'est à la fois très excitant et complètement flippant de tout quitter pour commencer une nouvelle vie.
Un film que j'attendais et qui ne m'a pas déçu ! (et puis vous pouvez aussi lire le livre qui est au moins aussi bien !)

19501362
source : Allocine © Nicolas Guiraud