P1020244

Préambule :

Rael devait se faire dédicacer une BD (zorn et dina) par Bessadi dans une librairie d'aix
je l'ai accompagné et il y avait aussi en dédicace : Domas qui a écrit : Litost une Bd que je ne connaissais pas. Je l'ai admiré (oui une Bd ça s'admire!) et j'ai décidé de me la faire dédicacer et ça valait vraiment le coût!
Donc on va dans le sous-sol de la librairie, une bonne ambiance est au rdv, pas de prise de tête ni de prétention, ces gens-là sont sympathiques
Apparemment je suis la première, j'avance et puis tout sourire Domas me demande ce que je veux : c'est difficile de faire un choix mais je trouve la jeune fille très belle alors allons-y!
je regarde ravie, ça avance vite, c'est beau et puis il me pose des questions sur ma vie, je découvre des mini bribes de la sienne. c'est agréable de pouvoir parler à un inconnu simplement!
yann attend pour sa dédicace et on discute
et voilà c'est fini, pour Léa et une petite photo du dessin! Un dessin ça peut paraitre anodin mais c'est plein de richesse!

 P1020247

 Mon humble avis :

 Alors le titre de la Bd a toujours son importance et ici plus que jamais : Litost fait partie d'une citation de Kundera :
"alors, qu'est-ce que c'est, la litost? La litost est un état tourmentant né du spectacle de notre propre misère soudainement découverte"

 On assiste à un récit quasi autobiographique sur les 'errances' d'un jeune homme dans Marseille et ailleurs, mais surtout ce sont les errances des sentiments. je trouve que cette Bd est un cheminement de sentiments en sentiments, des bribes de vie mises en bulle et joliment représentées. c'est aussi une histoire d'amour qui passe comme un rêve, un très joli rêve.

Il n'y a pas vraiment de fil conducteur fort, le fil est décousu mais on le suit facilement et avec plaisir

Le dessin en lui même signifie beaucoup et les quelques mots l'accompagnant soulignent nos idées et nous laissent libres de ressentir, d'imaginer, et rêver.

Il y a plusieurs concepts que j'ai beaucoup aimé : les petits bonshommes et leurs formes souples, les cœurs transpercés par des ombres de femme, le cœur en feuilles de papier et d'autres petits détails qui font que l'on aime un livre

Quelques citations "notre amour est devenu une arme pointée contre nous-mêmes"

"il faut vivre pour ressentir, ressentir que l'on vit, pour en mourir de plaisir, ou tout recommencer"

Donc comme vous l'aurez compris j'ai vraiment apprécié cet ouvrage et je vous le recommande chaudement

Litost, Domas, éd la boite à bulles, 13.9